Mi Avril

 

 

Un printemps avec de faibles débits, heureusement ponctué de quelques épisodes orageux, voilà le décor de cette saison 2017. Le résultat, des poissons en forme jusqu'à l'actuelle vague de chaleur.

Evidemment avec des eaux très basses depuis l'ouverture, les truites sont devenues extrêmement méfiantes. A ces conditions de débit, il faut rappeler qu'hélas la basse rivière d'Ain reste dans l'Est, une des rares rivières abritant des grosses truites, ce qui occasionne une fréquentation à la hauteur de sa réputation!

Du côté des ombres, l'équation devient compliquée... depuis l'ouverture en mai les conditions n'ont pas été du tout propices aux éclosions, suivies par des températures caniculaires, cela laisse même pas un mois de pêche pour cette espèce. La pêche d'automne serait vraiment la solution pour profiter d'une pêche de qualité avec des poissons en forme.

Pour les pêcheurs, comme nous qui souhaitent garder quelques souvenirs photographiques, nous vous rappelons que le moins de manipulations des poissons est souhaitable et qu'une épuisette permet de conserver votre prise dans l'eau jusqu'à la photo.

Pour le moment vu les conditions, la pêche des salmonidés est à éviter car les poissons remis à l'eau ont très peu de chance de survivre , et pour ceux qui souhaitent encore plier du carbone, la basse rivière d'Ain reste un formidable terrain de jeu pour tenter une multitude d'autres espèces.

Enfin, il n'y a plus qu'à espérer que des orages viennent rafraichir l'atmosphère et apportent quelques coups d'eau salvateurs.

 

 

 

La rivière sous un orage en mai, une journée comme on aimerait en voir plus souvent!

 

 

L'amont de Port de Loyes, un secteur où la rivière est très active.

 

 

L'objet de nos convoitises, une truite en pleine forme, qui a su profiter des ressources alimentaires de la BRA.

 

 

La même en gros plan, un poisson parfait.

 

 

Une autre truite zébrée, qui reprend des forces après un rude combat. La remise à l'eau dans de bonnes conditions, est le gage de survie des poissons.

 

 

De la neige en avril... une année exceptionnelle en matière de bourre de peuplier et de saule!

 

 

Allergiques s'abstenir!!!

 

 

Un autre partenaire qui permet aussi de passer de bons moments au bord de l'eau.

 

 

Un indice, je roule des mécaniques dans les courants de la BRA, qui suis-je?

Le barbeau! celui-ci a croqué un streamer.

 

 

Si vous délaissez le cours principal de la BRA poour ses nombreuses lônes, vous rencontrez surement des rotengles.

 

 

Et si vous avez de la chance, de superbes tanches, très combatives.